Saint-Gingolph devient un village touristique de renom dès la seconde moitié du XIXe siècle, grâce à l’essor des bateaux à vapeur. La promenade le long des quais devient très prisée et les débarcadères des lieux de départ privilégiés pour la découverte des sommets du Grammont, du Vélan ou de la Dent d’Oche qui surplombent le Lac Léman.

On dit aussi que dans les années 1870, Léon Gambetta aimait venir en bâteau à Saint Gingolph depuis sa résidence d’été située sur la rive Suisse, à Clarens. En 1886, l’arrivée du chemin de fer renforce l’attractivité du village qui compte de nombreux hôtels et restaurants.

En 1930, Saint-Gingolph est classée station touristique et climatique et de nouveaux équipements tels que la plage municipale sont inaugurés Après-guerre, pour conforter le dynamisme touristique de la commune.

Pin It on Pinterest

Share This