Selon une légende locale, le village de Saint Gingolph fut fondé en 640 par plusieurs habitants ayant survécus à l’éboulement de la montagne et l’ensevelissement d’un ancien hameau situé à proximité de Bret, à l’ouest du village. Sur les rives du Lac, à l’embouchure de la Morge, ils construisirent une église dédiée à saint Gingolph, seigneur de Bourgogne, assassiné sur les ordres de son épouse infidèle, puis le village s’étendit progressivement autour de ce premier édifice.

Le village est partagé en deux par la frontière entre la Savoie et le Valais depuis 1569 et la signature du traité de paix entre le Duc Emmanuel-Philibert de Savoie et les sept dizains du Valais, qui fixa la frontière le long du cours de la Morge.

Au fil des siècles, le village de Saint Gingolph s’est développé autour d’activités artisanales, agricoles et de commerce, telles que l’exploitation du bois et des châtaigniers, la construction de barques, les carrières ou la production et le commerce de la chaux.

Pin It on Pinterest

Share This