Pendant la seconde guerre mondiale, Saint-Gingolph et les montagnes environnantes furent un haut lieu de la résistance. La proximité de la frontière permis aussi la contrebande d’armes et de matériel. Suite au débarquement du 6 juin 1944, toutes les organisations de la résistance française sont appelées par le Général Koenig à passer à l’insurrection générale.

Le 22 juillet les Francs Tireurs et Partisans décident d’attaquer le poste frontière tenu par les allemands ainsi que les hôtels où sont encasernés les soldats allemands. Après deux heures de combats au poste frontière, dans la rue Nationale et à proximité de l’ancien Hôtel de France, les maquisards se retirent en direction de Novel. Le Président de Saint-Gingolph Suisse, André Chaperon et le brigadier-colonel de l’armée Suisse, Julius Schwarz craignent des représailles des allemands, ils parlementent pour sauver l’église et les maisons situées en France et appartenant à des Suisses. Ils acceptent également d’ouvrir la frontière pour accueillir les femmes, les enfants et personnes âgées sur le territoire helvétique.

Le 23 juillet, vers 11h, les renforts nazis venus d’Annemasse envahissent le village, ils incendient de nombreuses maisons, en pillent d’autres et saccagent le village. Six personnes sont prises en otage et exécutées. La tragédie de Saint-Gingolph est commémorée chaque année, le 23 juillet.

Après-Guerre, André Zénoni, ancien chef de compagnie du «maquis de Novel», s’attèle avec ses anciens camarades à la reconstruction du village. Suite au décès en déportation de l’ancien Maire, André Chevallay et à de nouvelles élections, André Zénoni est élu Maire de Saint-Gingolph le 21 juillet 1946.

La reconstruction du village est réalisée rapidement, en cinq années. La nouvelle plage municipale et le groupe scolaire sont inaugurés en 1953 et  1955. En février 1949, le Général suisse Henri Guisan et son épouse sont faits citoyens d’honneur de la commune de Saint-Gingolph France pour l’aide apportée à la reconstruction du village.

Pin It on Pinterest

Share This